Archives de la catégorie ‘Symboliquement-Votre

L’histoire cachée de l’humanité   3 comments

 

L’histoire cachée de l’humanité

Une démonstration de Klauss Dona

9329733724d5750c7869af

Klaus Dona a passé sa vie à sillonner le monde pour trouver des pièces et artéfacts plus originaux les uns que les autres et dont certains remontent à plus de 6 000 ans. Quand on lui demande comment il fait, il vous sourit, vous regarde droit dans les yeux et vous répond tout simplement "ce n’est pas moi qui les trouve, ce sont eux qui viennent à moi".

book-klaus-donaKlaus Dona est pour ainsi dire ‘journaliste-archéologue’, spécialiste des civilisations anciennes, commissaire d’Expositions d’Art de la Maison Hadsburg en Autriche, organisateur d’expositions dans le Monde entier. Dans ce document il présente différents lieux, des dizaines d’objets ou artéfacts archéologiques plus fascinants les uns que les autres – soulignant les connaissances scientifiques, technologiques ou géographiques de certaines civilisations d’antan – susceptibles de remettre en cause une partie des ‘certitudes officielles’ relatives à l’Histoire de l’Homme.

Ce chercheur a décidé, en 2012 de renouveler pendant une période de six mois devant débuter d’ici la fin de l’année 2012, une exposition dans ville de Vienne (qu’il avait déjà faite en 2001) rassemblant toute sa collection d’artéfacts. En février 2012, il est venu présenter son travail lors d’une conférence à Paris.

Si vous êtes passionnés par les origines de notre humanité et les recherches archéologiques qui sortent des sentiers battus, cette vidéo consacrée aux découvertes incroyables de ce chercheur va à coup sûr nourrir vos questionnements et vous permettre de regarder le monde autrement.

nassim10Le fruit de ses recherches remet en question la compréhension de notre univers, de notre histoire, de notre humanité. Il vous sera donc facile de comprendre que Klaus ait attiré l’attention du chercheur physicien Nassim Haramein.

En effet, les recherches de Klaus Dona montrent des réalisations de civilisations anciennes et les recherches de Nassim Haramein créent un pont de compréhension entre ces civilisations et la physique mise en oeuvre pour aboutir à un schéma de fonctionnement de l’univers… Leur but commun est de comprendre nos origines, ce qui pourrait conduire à une ouverture de nos consciences et une nouvelle perception de la réalité qui transformera notre futur.

Klaus_Dona

Cette vidéo est un diaporama de 45 minutes, commenté par Klaus Dona en personne. C’est riche de données, détaillé, intense, captivant et il se peut qu’il y ait là une concentration plus importante d’informations surprenantes sur l’histoire récente de la race humaine que dans aucune des vidéos que vous ayez jamais vues.
Le voyage dans lequel nous nous embarquons couvre l’Atlantide, des humanoïdes reptiliens, les Annunaki, le symbolisme ancien, la science ancienne, une ancienne langue mondiale, et beaucoup d’autres choses encore. Il s’agit d’un matériau très étonnant, que je vous recommande vivement. Savourez.

Toutes les informations sont regroupées sur le site de "Project Avalon" qui est à l’origine de l’interview.

Vous pouvez aussi télécharger ce document au format PDF

L’influence du rayonnement cosmique sur notre avenir   9 comments

 
 
L’influence du rayonnement cosmique sur notre avenir
Interview du Dr. Dieter Broers (biophysicien) le 1er janvier 2009.
 
 
Les thèses du biophysicien Dieter Broers semblent nous couper le souffle car il nous explique le rapport entre le rayonnement du soleil et notre avenir. Depuis trois décennies il s’occupe particulièrement des ondes électromagnétiques et a fait des découvertes qui ont marqué notre époque. Il met notre ressenti et nos agissements en relation avec l’activité solaire et prédit pour l’humanité un saut quantique élémentaire de la conscience.
 

Hözu : Monsieur Broers, vous mettez le soleil en relation avec notre psychisme. Cela semble d’emblée curieux. Veuillez nous expliquer cette relation.

Dieter Broers : Chacun connaît la vitalité que le soleil peut provoquer. Chacun connaît le cycle des saisons. On sait que les déprimes hivernales sont en relation avec le soleil, le manque de lumière. D’autres cycles naturels en-dehors des annuels existent et le soleil traverse des processus divers. Il envoie des charges – des électrons et des protons – qui modifient le champ magnétique de la terre. Dans ce domaine, il est reconnu que l’influence sur les systèmes biologiques est significative.

Autrement dit ?

Il existe des relations avérées entre l’intensité et les variations du champ magnétique terrestre d’une part et les états d’humeur et de conscience de l’homme. Des études ont clairement établi des liens entre certaines irrégularités magnétiques et le nombre d’entrées en cliniques psychiatriques, d’accidents de la circulation ou de suicides. Des scientifiques de la NASA, parmi lesquels le professeur Franz Halberg, ont réussi à établir le lien direct entre la survenance d’infarctus et les modifications magnétiques sur terre, générées par le soleil. On peut partir de l’idée qu’une grande partie de nos "maladies de civilisation" résulte des irrégularités du champ magnétique.

J’espère qu’il existe aussi des exemples positifs.

Oh oui. Ces mêmes modifications du champ magnétique ont aussi abouti de façon prouvée à faire surgir des idées de génies à l’inspiration. Les dates de création de grandes symphonies, d’œuvres poétiques d’inventions extraordinaires sont d’évidence en relation avec celles-ci.

Tout cela en relation avec des champs magnétiques modifiés ?

Par un exemple je vais vous démontrer comment les champs magnétiques nous influencent. Dans les années 60, la NASA a mandaté l’institut pour la psychologie du comportement Max-Planck à Andechs pour une requête très particulière. Il s’agissait de connaître le comportement de l’homme lorsqu’il est coupé des champs électromagnétiques et magnétiques naturels. Des séries d’expérimentations ont été conduites durant plusieurs années: dans un bunker, des personnes en bonne santé ont été coupées de l’influence du champ magnétique terrestre ainsi que des fréquences de résonance de la terre. Tous ces "cobayes" devaient vivre dans ce bunker pour une durée librement choisie. Ils pouvaient choisir le rythme de sommeil, prendre de la lecture, mais une chose ne leur était pas possible: un quelconque contact avec le monde extérieur afin de leur enlever toute possibilité objective d’évaluer le temps écoulé. Il en est résulté un constat passionnant: directement à la sortie de leur demeure on les questionnait sur leur appréciation de la durée du séjour. Tous étaient convaincus de n’y avoir passé que peu de jours. Cependant la durée réelle était significativement plus longue. Par exemple, un des bénévoles a motivé l’arrêt volontaire de l’expérience par la nécessité d’assister au mariage de son frère, prévu le lendemain. Ce "cobaye" était convaincu d’avoir passé au maximum 3 jours dans le bunker alors qu’en réalité il s’agissait de 9 jours.

Se produit-il une dilution du temps ?

Exactement. La grille du sommeil se modifie aussi de manière frappante. On a pu observer des dysfonctionnements du cycle de menstruation chez les femmes, des modifications de la température du corps ainsi qu’un stress psychique chez les volontaires. Cela signifie que, en nous, tout obéit à une horloge extérieure qui semble synchroniser les vibrations propres au corps. Notre corps ajuste de nombreux taux vibratoires qui sont spécifiques au cœur, au cerveau, à l’œil ou à nos cellules. Il semble que ces rythmes propres à notre corps soient calibrés par des champs naturels que la terre met à notre disposition. Ils sont synchronisés comme toutes les pendules des gares par une horloge centrale. Si ces champs naturels ne sont pas présents ou se modifient, nous réagissons par une sorte de désynchronisation.

Ces phénomènes ont-ils aussi une influence sur le collectif humain ?

Les auteurs Adrian Gilbert et Maurice Cotterell explicitent les relations entre l’ascendance et la disparition d’empires et les cycles solaires correspondants. Depuis les Babyloniens jusqu’à l’Empire romain ou à l’époque de la culture Maya.

Peut-on sonder le futur avec l’astrophysique ?

L’astrophysique est familière des cycles solaires et peut faire des prévisions pour l’activité solaire future. Il existe de nombreux cycles avec des apparitions diverses. Lorsqu’on compare ceux-ci avec les répercussions connues sur notre psychisme, on dispose d’un instrument prévisionnel très révélateur. Selon toute vraisemblance, une activité solaire inhabituellement extrême nous attend d’ici 2012. Ce sera le point culminant de notre cycle solaire actuel.

Elle va nous transformer ?

Ce serait une fatalité contre laquelle nous n’avons pas de défense. Au conditionnel. Nous devons accepter d’être influencé par des champs extérieurs. Si nous pouvons comprendre que nos corps maintiennent eux-mêmes nos fonctions par électromagnétisme, et que nous admettons que des champs naturels extérieurs conduisent nos fonctions vitales, alors nous serons capables d’humilité face au "plan de vie global". Une telle attitude n’est pas de la fatalité.

Que pouvez-vous nous dire sur les transformations qui nous attendent ?

Le peuple centraméricain des Mayas nous a légué à ce sujet l’information que cette "Époque finale" des temps serait conduite par "une volonté cosmique". Une sorte de rayon de synchronisation serait dirigé (en provenance du centre de notre voie lactée) vers notre terre permettant un réalignement de notre humanité. Les Mayas ont été capables, à l’aide de leurs connaissances astronomiques extrêmement avancées, de dater pratiquement tous les évènements d’importance. Leurs calculs immortalisés dans le "Tzolkin", le calendrier Maya, indiquent pour 2012 un dernier processus fondamental de transformation. Les Mayas l’ont décrit comme "ascension dans la 5ème dimension". En observant le cours de notre crise mondiale actuelle, qui semble se diriger vers un final monumental, on pourrait croire à la pertinence de leur prophétie.

En plus du champ magnétique terrestre et du rayonnement électromagnétique solaire, existe-t-il d’autres sources qui nous influencent ?

Oui. Des rayons que l’on est capable de mesurer depuis environ 15 ans seulement. La NASA parle d’évènements sensationnels qui semblent pratiquement identiques aux informations transmises par les Mayas. Le rayon de synchronisation mentionné par les Mayas semble maintenant être reconnu par les astrophysiciens. Ils rapportent que du centre de notre galaxie, un rayonnement énergétique pas concevable auparavant semble éclairer la terre "comme un phare venant du plus profond de l’espace". Durant les années passées, le rayonnement s’est amplifié de plusieurs centaines de pourcents. Ayant étudié depuis près de 30 ans ces thématiques, je puis confirmer que nous assistons à des changements qui auraient été inconcevables auparavant et qui s’adressent en premier lieu à notre état de conscience.

Lire la suite : http://www.nous-les-dieux.org/L%27influence_du_rayonnement_cosmique_sur_notre_avenir

  
Le Calendrier Maya arrive dans le Nord – partie 1
envoyé par DjLucky. – L’info internationale vidéo.
 
Le Calendrier Maya – Partie 2
 
Le Calendrier Maya – Partie 3
 
Le Calendrier Maya – Partie 4
 
Le Calendrier Maya – Partie 5
 
Le Calendrier Maya – Partie 6
 
Le Calendrier Maya – Partie 7
 
Le Calendrier Maya – Partie 8
 
Le Calendrier Maya – Partie 9
 
 

Publié 5 janvier 2010 par Noética Galactica dans Symboliquement-Votre

Au coeur du chant de la Prière   3 comments

 
 
   
 

  

Prière

 

Seigneur, aide mes pensées à raisonner correctement
Ce monde veut m’enseigner la peur, et de A à Z me ment
Je te cherche en mon âme, en essayant de la connaître
Ma mémoire veut accroître mon mal en l’insufflant sur ma comètePlus j’avance, plus j’affronte mes résidus tristes
J’me retrouve à lutter contre mes pulsions autodestructrices
O mon Dieu, Seigneur des seigneurs, Roi des rois
Eternel Créateur, tes Commandements seront mes Lois

Parle à mon âme, envoie moi un Ange quand je me perd
Un signe, un présage, des éclats de pétales dans leur jeu de pierre
Du libre-arbitre, mon espèce s’est retourné vers le démon
Et mon espèce me dit folle, lorsque ce fait je le dénonce

X siècles de tortures, le cérébral spécule l’ordure
Le matériel n’est qu’illusion, la Connaissance la vraie Fortune
Non pas leurs connaissances tordues, mais l’Immuable que rien ne corrompt
Nourriture spirituelle pour mieux ranimer la Colombe

Seigneur, aide mon âme, que ce monde voudrait voir perdue
Car j’ai refusé de la vendre pour accéder à la Vertu
Mes frères planent dans le doute, donne leur la Force de rester Droit
La Sagesse m’a dit « connais-toi, pour voir le Ciel, faut rester Toi »

Ce monde blasphème, la Foi considérée comme futile
Par ceux qui ne voient pas tes Signes, ne discernant pas le Subtil
Mais voudraient donner des leçons aux serviteurs de ta Lumière
Ceux qui savent que Demain sera sûrement ce qu’on a vu Hier

Je ne suis qu’une âme égarée, mais réceptive à ton Amour
Alors je t’en pris éclaire-moi, ce monde veut me mettre dans un moule
Se fout pas mal de nos désirs; ceux du coeur, pas de l’ego
Alors j’agis avec amour, pour mieux l’entendre dans ton écho

Seigneur, calme ma colère, elle est la faille de tous mes maux
J’ai trop mémorisé le mal, et elle resurgit dans mes mots
Accepte mon humble repentir, sur la route que j’arpente
Reste près de mon âme, je t’en prie, comme lorsque je remontais la pente

Seigneur, guide mes pas, peu importe ce qu’il advienne
Donne moi la Force d’avoir la Foi, chaque jour plus que la veille
Réchauffe le coeur, de ceux qui souffrent, Toi qui souffles la Vie
Que ton Soleil

puisse éclairer nos Lunes quand s’ouvre la Nuit

Qu’il puisse voir avec le Coeur, pas avec l’ego ni la tête
Afin de ne plus jamais oublier qu’on est les Gardiens de la Terre
Que le poids de nos Karmas redevienne Plume
Et que les Rayons Indigos de nos Soleils puissent percer cette Brume

Seigneur,
Que ta Volonté soit faite… Sur la Terre comme au Ciel
Que ta Volonté soit faite… Sur la Terre comme au Ciel
Que ta Volonté soit faite… Sur la Terre comme au Ciel

 

Keny Arkana 

 

Réconforte de ton Amour, l’enfant seul et malheureux
Protège ces peuples courageux qui survivent les larmes aux yeux
Guide mon espace à faire la Paix avec la Création
A faire la Paix avec les Siens et à chasser l’alination

Seigneur, fais comprendre à l’Homme, que son Prochain est son Frère

Que toutes nos cultures différentes sur le globe sont une Richesse
L’Homme s’est construit un monde inhumain, écrasant les gens simples
Eclaire le coeur de nos bourreaux pour qu’ils puissent devenir Humble

Publié 17 juillet 2009 par Noética Galactica dans Symboliquement-Votre

La Lune noire ou l’Ombre du Mythe de LILITH   9 comments

 
Lilith
Où l’histoire d’un mythe qui navigue entre ange et démon
 

 

 

Mais démon n’est-il pas l’anagramme de monde ?

Et ange celui de nage ?

 

Peut-être bien, dés lors,

 qu’il s’agit de nager entre les mondes Lunaire

 qui nous dévoilent le chemin que les astres font scintiller

au plus profond de notre psyché

pour révéler notre individualité

dans l’océan des possibilités,

qu’il soit, macro ou micro-cosmique !

 

La Lune est un archétype qui parle

de génération et de gestation, biologique et psychologique,

et aussi de la génétique que nous portons à l’intérieur du corps,

avec ses influences sur notre existence.


 

La Lune noire est un archétype de la famille lunaire

qui nous parle aussi de génération et de gestation,

 mais au niveau de l’individuation,

au niveau de la naissance et de la gestation de l’Esprit.

 

C’est la Lune Noire qui guide l’être vers sa réunification

En menant l’individu à l’éveil par la transmutation

 et donc la « libération ».

 

La Lune noire en langage astrologique,

Lilith en langage mythologique,

 est le moteur Yin interne qui nous pousse en avant,

 comme un vide ressenti qui a besoin,

grand besoin, d’être comblé.

 

En astrologie, comme dans l’ancienne kabbale,

l’Esprit vient aux humains par Lilith,

 la force archétypale de la Lune noire présente en chacun de nous.

 

Cette force a la particularité de nous pousser vers l’actualisation

de notre propre individualité,

 à un niveau d’être et de conscience supérieur.

 

Un premier pas dans la quête de son maître intérieur

 consisterait à se fier à son intuition spirituelle,

notre Lilith, notre Lune noire interne,

pour déceler les forces archétypales qui sont déterminantes

 dans le processus de devenir ce que l’on est.

Elle enseigne que le divin fait partie de l’essence de l’humain,

qu’il est possible, de dépasser nos limites,

de transcender l’existence elle-même,

 dans l’ici et maintenant,

dans notre réel, plutôt que dans un ailleurs mythique

 comme le voudraient la plupart des religions établies,

 et de grandes philosophies politiques.

 

Lilith est venue des temps

où la place de la femme était bien différente,

où la femme était vénérée pour sa capacité à donner la vie.

Mais aussi d’un temps où le pouvoir de l’homme

n’avait pas encore opprimé la liberté de son égale,

la femme.

 

Elle est un symbole éminent de la sexualité,

Mais pour la ressentir telle qu’elle est dans cette sexualité,

Il faut l’extirper de la gangue sulfureuse et fantasmagorique,

Liée à une vision de la femme révolue,

Dans laquelle la morale catholique, qui n’est plus d’époque,

l’avait enfermé dans un puissant carcan.

 

Cette sexualité ne procrée pas à l’extérieur de soi.

Elle est vécue comme un contact avec ses propres profondeurs

 et celles de l’Autre ;

de la sexualité vécue comme un processus d’autogénération :

être son propre enfant.


 

Lilith nous parle d’une double rébellion,

 contre l’illusion et contre le confort,

 d’une part ;

 contre les limites bien réelles de l’être aujourd’hui,

 afin d’ouvrir la porte à l’être-plus de demain,

d’autre part.


 

Elle coupe et rejette, parfois violemment,

 tout ce qui est superflu.

Quand l’être ne réussit pas à exprimer sa nature véritable,

 ou du moins son essence,

 elle agit en devenant destructrice.

 Mais si elle est parfois destructrice ou castratrice,

 c’est à la seule fin de faire se correspondre

trait pour trait la vie manifestée,

l’expérience vécue, l’avoir,

et l’être intérieur véritable,

notre vérité d’être.

 

C’est pourquoi, dans les légendes anciennes,

surtout sémitiques ou grecques,

Lilith est perçue essentiellement comme négative,

 condamnable, orgueilleuse,

égale en tout à Lucifer ou à Satan,

dont on dit d’ailleurs qu’elle fut l’amie, la maîtresse et l’alliée.

       

Elle est essentiellement païenne dans l’Esprit,

 puisqu’elle nous dit, mieux elle nous démontre,

dans la lucidité et hors de toute illusion,

 qu’il est réellement possible de dépasser la condition humaine

 telle qu’elle existe.

 

Si Lilith fut démonisée par la plupart,

 c’est parce que l’individuation y est perçue comme trop difficile,

et trop souffrante, indésirable

et même vu comme un mal moral.

 Seule la kabbale est allée plus loin.

 

Ceux qui ont étudié le mythe, astrologique ou autre,

 sont restés dans le cadre judéo-chrétien,

qui fait de Lilith, la Lune noire,

 un facteur de malheur, de peur et de mal.

Pire le mythe sémitique contient toutes les peurs mâles de la castration

et de l’impuissance par les femmes.

 

Dans la littérature astrologique et les textes ésotériques

ou kabbalistiques plus courants,

elle s’est aussi appelée Astarté, Cybèle, Dark Moon,

 et fut même identifié à Diane, à la Licorne, à Dalila

et d’autres symboles archétypaux.

 

La Lune noire représente l’intuition pure qui jaillit

 de ce qui semble un néant et qui, en réalité, est bien un manque :

 notre potentiel d’être apparaît ainsi quand nous en prenons conscience.

 

La Lune noire représente aussi certains actes

 par lesquels on devient ce que l’on est.

Au niveau des perceptions, la Lune noire est notre aptitude

à voir la réalité « réelle » au-delà de ses apparences :

 un facteur de lucidité très important.

 

Dans sa façon d’agir, intervient la démonstration du Yin,

 puisque même son agir se fait au féminin :

Avec la Lune noire, on ne « fait » pas, on enlève ;

On ne se construit pas, on détruit ce qui n’est pas soi.

Ainsi dans nos vies,

 quand nous éliminons intuitivement

ce qui ne correspond pas à notre individualité,

 réalisée ou pressentie,

c’est à la Lune noire que nous répondons.


 

Lilith insiste sur la notion de coupure-pour-naître…

à la naissance, on détient virtuellement

les pouvoirs et les capacités nécessaires

pour assumer le degré d’autonomie

 impliqué par la perte du cordon ombilical.

 

De même, la Lune noire, liée au mythe de Lilith,

 nous amène à la conscience et à la force des coupures symboliques

 et réelles, qu’il nous faudra effectuer.

 

Lilith considère la vie comme une série de gestations,

plus ou moins perceptibles aux sens,

suivies de naissances et de ruptures.

Elle pousse toujours dans la même direction :

 toujours plus de pouvoir,

toujours plus de « soi-même »,

toujours plus d’autonomie.

Elle ne nous promet pas la facilité, mais l’être.

Elle nous promet l’effort et non le confort,

La joie et non le plaisir.

 

Pour atteindre enfin au plaisir de combler le manque originel

 par l’activité créatrice qui fait exister ce qui nous manque

 hors de nous-mêmes.

 

L’autonomie du jugement,

 celle des perceptions et de la direction de la vie

sont précisément dans ce cas,

les leçons qu’il faut apprendre d’urgence.

 

Si nous refusons de couper ces cordons ombilicaux,

 autrement dit si nous refusons d’aller vers l’autonomie de l’être,

ce manque, lorsqu’on en est encore au stade

 où l’on cherche à combler nos vides par l’Autre,

ne crée que le désir d’appartenance

ou le désir de retour au ventre maternel

 par besoin compulsif de protection.

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez joué un rôle ?

Où vous avez voulu séduire ou convaincre ?

De la dernière fois où vous avez sacrifié ce que vous êtes

 pour appartenir au groupe ?

Des efforts et de l’énergie que vous dépensez alors

 pour vous conformer ?

Et de la douleur immense que vous cachiez là dessous ?

A part que vous l’ayez refoulé au plus profonde de vous ?

 

Où encore peut-être pensez-vous qu’il est « normal »

de sacrifier une partie de soi et de s’adapter à la collectivité

pour ne pas se faire remarquer et être jugé ?

Vous vous culpabiliser alors en ressentant de la frustration

 et vous tenter de compenser

en générant des émotions dans des distractions….

 

N’avez-vous jamais éprouvé, dans vos jardins secrets,

un malin plaisir à exiger des autres qu’ils se conforment, eux aussi ?

Mais plus que tout, n’avez-vous jamais ressenti ce vide qui fait peur,

cette peur de n’être pas… ?

Cette non-audace de soi ?

Qui fait porter des masques, même pour soi ?

Mais le vide demeure ; ce vide qui est le moteur de nos vies

qui ne sont pas authentiques,

mais que nous acceptons en tant que prix à payer pour notre survie.

 

Le vide provient de cet ensemble de facteurs culturels

et de pulsions instinctives,

de ce cadre psycho-social puissant,

qui nous voudrait voir fondre dans un seul modèle,

 radicalement autre que soi-même.

 

Si notre réalité intérieure est vide ou négative,

 elle voudra nous contraindre à le manifester sans fard, sans masque.

La Lune noire œuvre toujours pour nous faire vivre ce que nous sommes.

 Lilith est l’appel intérieur intuitif qui nous incite à nous réaliser

 selon notre essence la plus absolue, sans compromis aucun.

Publié 26 avril 2009 par Noética Galactica dans Symboliquement-Votre

*Lilith nous parle par l’ASTRO~LOGIE*   3 comments

 

 Lilith nous parle par l’ASTRO-LOGIE

L’astrologie est la « science de la psyché »

 qui évoque le lien

qui relie l’homme au « grand tout »

 

La symbolique déterminée par l’astronomie de la Lune noire,

 nous montre d’emblée pourquoi elle peut jouer un rôle si important :

la Lune noire nous parle de la combinaison de la Lune et de la Terre,

 telle que modifiée par le Soleil.

 

La Lune noire par son facteur de lucidité

Nous parle de la Vraie nature de la réalité

Et des rapports entre le microcosme, l’humain,

Et le macrocosme, l’univers.

 

La Lune noire indique par sa position

et ses aspects dans le thème natal,

 le chemin d’évolution, d’actualisation de soi,

la voie qui convient pour devenir ce que l’on est !

 

 Ou encore les voies qui mènent à son opposé absolu :

la dissolution du soi dans l’indifférencié,

la destruction de l’individualité,

la conformité destructrice à des modèles illusoires.

 

Lilith est la seule force qui soit assez puissante

 pour contrer les illusions de Maya.

 

Sans pour autant juger, ni conseiller, ni choisir à notre place.

Elle se contente d’ouvrir les portes de tous les possibles.

Elle ne s’oppose qu’à l’illusion et aux Masques,

 ne propose que la lucidité,

 n’autorise qu’aux erreurs honnêtes,

 qui ne soient pas des fuites, ni des réconforts.

 

Elle est l’antithèse de son ennemie première : Maya, l’illusion d’être,

qui permet de masquer la réalité,

du moins tant que l’existence dans l’illusion n’est pas détruite.

 

La vie selon Maya ne fait que masquer le vide de l’être.

Elle est l’illusion de valeur et de signification

 qui conforte et nous aveugle à la fois.

 

L’ego est si facilement happé par Maya

qu’il doit être mis de côté au profit du soi,

 ou d’un Je supérieur,

qui serait lucide et conscient,

au prix d’un abandon du confort qu’on trouve dans les illusions,

ainsi que l’abandon de toute sécurité

 qui nous incite à demeurer identifié à des modèles collectifs,

 comme dans l’état d’enfance où cela va de soi instinctivement.

Et abandon surtout, de toutes justifications… et de la paresse

qu’apportent l’identification au collectif

 qui nous garantit « la sécurité »…

Pour que la Lune noire entre en œuvre dans le devenir de l’être,

 il faut plus, déjà, que simplement exister,

 il faut au moins exister un peu en tant que soi-même…

 et se voir ou se vouloir plus.

 

La Lune noire parle à chacun de nous

de la voie royale

qui lui est propre pour s’actualiser.

 

Les éléments astrologiques sont les mêmes qu’en alchimie :

les quatre incarnés – le Feu, la Terre, l’Air et l’Eau – et

 « ce qui s’incarne ou se manifeste »,

 que l’alchimie et Paracelse appelaient la Quintessence.

C’est ici la Lune noire qui est la quintessence,

 c’est elle qui représente

notre esprit en voie de développement.

 

La maison où se trouve la Lune noire


 

nous montre surtout les domaines de vie

 qui sont privilégiés dans la quête ;


 

et les aspects qu’elle prend avec les planètes

 nous informent sur les énergies auxquelles il faudra donner la priorité

pour que « cela » s’accomplisse.

 

Vous ne trouverez rien ici, à chaque étape,

 sur le « prix à payer pour refus de sa propre individualité ».

 

 Il y en a un pourtant :

les maladies, psychologiques ou physiques.

 

Tout se passe comme si l’ensemble du potentiel d’être,

potentiels relégué à l’Ombre,

 à la non-émergence, à la non-actualisation, au sommeil,

acquérait une énergisation, une initiation active,

 qui le mettait en mouvement,

 à travers le processus d’émergence du moi conscient,

 tout en le laissant dans la nuit de l’inconscient.

Une nuit active et puissante qui affectera toute notre vie

et notre développement.


 

Ce soi-même, encore inconscient

 mais activement à la recherche de sa réalisation, est,

à proprement parler, l’Ombre.

Et cet Ombre, dans son principe actif, son appel à l’être,

est représentée par l’image de la Lune noire, de Lilith.

 

C’est comme si nous étions destinés à devenir plus,

 et nous devons pour cela nous individuer.

Car il n’y a aucune autre façon de développer le potentiel inné :

plus nous actualisons nos potentiels,

plus nous serons individués.

 

C’est ce qui effraie tant de personnes et de religions.

Ce processus nous oblige à vivre de liberté.

Comme si,

une fois le développement personnel réellement entrepris,

nous étions contraints de vivre cette liberté dérangeante,

en accord avec les autres.

Comme si la liberté comportait un stade,

 préliminaire en quelque sorte,

 consistant à choisir librement la liberté elle-même.

 

La Lune noire signale la destruction des systèmes d’appui,

des « béquilles » socio-psychologique des sociétés traditionnelles.

Elle excelle à nous faire enlever

tout ce qui ne « marche » pas,

 tout ce qui ne devrait pas être.

 

 Lorsque nous acceptons d’emblée la lucidité

et l’intuition d’être qu’elle nous apporte,

alors nous laissons tomber nos béquilles de nous-mêmes.

Elle apporte aussi la réponse à la question suivante :

Quel genre d’être humain pourra survivre

et grandir dans l’univers ouvert que nous inventons,

  et pour cela quel type d’état adulte est nécessaire ?

La Lune noire nous parle donc

des nécessités d’un autre genre humain,

 et plus particulièrement

de celles du passage d’une « espèce humaine »

 plus ancienne à une autre,

 radicalement différente !

Tout ceux qui le désirent peuvent en faire partie.

 Il s’agit d’un choix quasi métaphysique :

 s’individuer, devenir ce que l’on est.

Être ou ne pas Être ?

To Be or not To Be ! 

 

Publié 26 avril 2009 par Noética Galactica dans Symboliquement-Votre